lundi 24 novembre 2008

À VENDRE

"L'économiste nous dit que tout s'achète avec du travail et que le capital n'est que du travail accumulé. Mais il nous dit en même temps que, loin de pouvoir tout acheter, l'ouvrier est obligé de se vendre lui-même et de vendre son humanité."



"Tandis que la division du travail augmente la force productive, la richesse et le raffinement de la société, elle appauvrit l'ouvrier et le réduit à l'état de machine. Tandis que le travail entraine l'accumulation des capitaux et par la suite la prospérité croissante de la société, il rend l'ouvrier de plus en plus dépendant du capitaliste, le jette dans une concurrence accrue, le pousse dans la course effrénée de la surproduction, à laquelle succède un marasme tout aussi démesuré."

Karl Marx


(Textes extrait de "Critique de l'économie politique (Manuscrits de 1844)" Karl Marx. Dessin E.P)

mercredi 19 novembre 2008

LE MONDE VA DISPARAITRE

Le monde va disparaitre
Comme une longue palissade
Chargé d'un rouge brûlant
Comme des cuisses qui pleurent.

Le monde va disparaitre
Évacuant ses derniers déchets
Il va nous glisser des mains
Et nous devrons les laver.

Le monde va disparaitre
Même si il y a des restes
Des bouts et des morceaux
Nous ne pourrons rien en faire.

Le monde va disparaitre
Et nous n’en aurons plus
Nous n’aurons plus de pieds
Ni de bleu concassé.

Le monde va disparaitre
Assis sur sa charpente
Sa jambe arachnéenne
Ne seras plus qu’un éclat.

Le monde va disparaitre
À petit feu et puis plus vite
Et nous mangerons les rats
Et les rats nous mangerons.

Le monde va disparaitre
Dans un moment heureux
Lentement comme le sommeil
Entre nos doigts rougit.


E.P

(Extrait de " Ternes oracles" 1986)

vendredi 14 novembre 2008