mardi 20 janvier 2009

MERCI



Merci aux braves gens qui de leur bravoure nous noient dans la contrainte.

Merci aux hommes silencieux de nous parler sans lèvres.

Merci aux autres de nous écouter sourdement.

Merci aux corbeaux de nous dactylographier si bas.

Merci aux faux-semblants de revenir si souvent à la charge.

Merci aux tristes sirs de nous considérer comme une faiblesse.

Merci aux regards haut placés de se détourner de nous.

Merci à la disparition de nous décorer sans subtilité.

Merci aux apparitions élancées de nous parfaire en un éclat magique et invisible concevant qu’il nous est perméable de nous restreindre de six pieds paralytiques avec nos flammes mal aguerries et toutes leurs ambivalences qui pour un rire nous réchauffent les dents serties de goûts amères en ces temps de macabres semailles.

Merci aux marques tutélaires merci l’auvent merci sans charme merci l’influence masquée merci la trappe merci aux secoures des ténèbres.

Merci aux rêves et ceci est sincère.

Merci l’insidieux effacement.


E.P

mardi 13 janvier 2009

COUPS

Comme d’un coup

Ma tristesse est pleine d’yeux
Où mon regard se perd
Des crimes que je te pardonne
Et mes crises sans limite
Ton charme me fait peur
Brûlant sur mes membres

Coup faim

Ils nous traînent
De mensonges en mensonges
Ne coupent pas notre faim
Ils nous ignorent
Ils subliment le pain
Ils gardent nos mains

Coup pente

Tu sirote les espoirs
Rien n’est pris en compte
Un coup
Une pelletée
Ou alors une carpe
Ou une citerne vide


Et au large de l’espace
La misère
La misère



E.P

lundi 12 janvier 2009

LA RÉINCARNATION DE L'OISEAU A

"Oh lord, don't let them drop
that atomic bomb on me."


Charles Mingus




Ils seront le théâtre de vos atrocités
Le masque qui montre tout
Des mimiques et des murmures salés.

Il n’y aura ni vengeance ni saison de terreur
Il n’y aura que des traces qui resteront gravées
Dans la terre et les mères déchainées.

Dans leur tête et leurs reins et leur ventre
Une sentence douce et apaisante
Chantera les vies nouvelles d’un rythme syncopé.


E.P

mercredi 7 janvier 2009

LÀ-BAS LES OMBRES

"Je sus tout de suite que cette grotte avait été construite par des hommes qui l'utilisaient dans le dessein d'y appliquer des régimes imaginés par eux-mêmes, des régimes fatals pour l'un d'entre eux (il devaient être nombreux là-bas, dans l'ombre), mais bénéfiques pour les autres. c'était ainsi, j'en étais sûr! Une sorte de religion qui réclamait un holocauste, ce qui naturellement ne me surpris pas."

Italo Svevo





(Texte extrait de "Le vin du salut" Italo Svevo,1927. Dessin E.P)